Tous les articles
ameliorer-qvt-entreprise

La QVT (Qualité de Vie au Travail) ou QWL pour Quality of Working Life en anglais est une branche de la gestion des ressources humaines qui décrit les conditions de travail d’un salarié et de protéger sa santé au travail. On peut parler également de bien-être au travail.

Vous aimerez sûrement ce contenu

5 conseils pour améliorer la QVT au travail

Télécharger gratuitement

Téléchargez notre livre blanc

Nos autres articles:
5 points à checker pour assurer l’onboarding d’un salarié
5 astuces pour garantir l’épanouissement professionnel

Il est prouvé que le bien-être amène à la performance et à la productivité. La QVT a donc des répercussions sur différents points ; productivité, qualité, performance… Depuis quelques années, la QVT a de plus en plus d’importance : auparavant, celle-ci se limitait à la prévention des risques au travail. Aujourd’hui, il existe 5 facteurs de la QVT :Relation sociales, Contenu et moyens de travail, Environnement physique, Organisation, Réalisation et développement professionnel. La QVT a une importance non-négligeable aujourd’hui : un palmarès permet même de connaître les entreprises dans lesquelles la « qualité de vie » y est la meilleure : le palmarès « Great Place to Work ». Au-delà de la performance, il a été prouvé qu’une mauvaise QVT peut amener à de grandes vagues de démission dans l’entreprise. Il serait dommage de perdre tous ses talents à cause d’une négligence sur la QVT.

Nous allons donc voir ensemble comment améliorer ses 6 points dans votre entreprise pour en faire une entreprise socialement innovante. Mais avant de se lancer dans ces améliorations, il faut prendre la température : évaluer le taux de turnover, de départ ou d’arrêt maladie. Une autre idée peut être de faire tourner par mail des questionnaires anonyme sur la QVT dans votre entreprise. Le but est de créer un dialogue social et de sonder vos salariés afin de savoir ce qui va ou ne va pas et surtout comment se sentent vos salariés. Une fois les salariés sondés, vous pouvez commencer à mettre en place les actions adéquates afin de prévenir les risques psychosociaux et d’améliorer les conditions de travail. Ce plan d’action aura pour objectif final de fournir un travail de meilleur qualité tout en réduisant les risques professionnels d’accidents au travail et la pénibilité, prévenir le stress au travail, l’absentéisme, le burn-out et en améliorant globalement la qualité de vie au travail de vos collaborateurs.

La QVT et les relations sociales

L’isolement des salariés est un problème récurrent dans les entreprises. En effet, plus de 70% des salariés se sont déjà senti seul au sein même de l’entreprise dans laquelle ils travaillaient. Les relations sociales sont donc déterminantes dans la qualité de vie au travail. Favoriser les échanges peut être un bon moyen pour améliorer la QVT dans votre entreprise et éviter le burnout. Pour améliorer les conditions sociales, vous pouvez par exemple organiser des after-work ou des petits-déjeuner, le but étant que tous les salariés se rencontrent et puissent échanger. On favorise ainsi les interactions et le dialogue social. Ce manque de relation entre vos salariés peut aussi être dû aux conditions organisationnelles de l’espace de travail qui peut être mal agencé : peut-être serait-il opportun de ré-agencer les locaux en open space pour favoriser la communication et réduire le mal-être lié à l’isolement.

On a souvent tendance à l’oublier mais l’ambiance sur le lieu de travail est primordiale aussi bien pour les salariés que pour l’entreprise en elle-même. Les relations sociales ont un rôle central et si ces relations sont inexistantes ou ne sont pas bonnes, c’est toute la structure professionnelle qui peut être impactée. C’est pourquoi il est nécessaire de prendre des précautions face au mobbing en entreprise. Le mobbing désigne une relation conflictuelle sur le lieu de travail et entre collègues. La personne ciblée, la victime, est agressée de façon répétitive, systématique -subit du harcèlement moral- et ce, pendant un certain temps, le but étant de l’exclure. Le mobbing peut avoir des conséquences désastreuses sur le collaborateur ciblé : souffrance au travail, burn-out, épuisement, dépression, et malheureusement, cela peut conduire dans les cas les plus extrêmes à un suicide au travail. Les situations de harcèlement sexuel relèvent aussi d’une gravité très importante et il est essentiel de mettre en place une démarche de prévention en amont afin d’éviter des cas graves. Les violences au travail comme le mobbing ont aussi des répercutions importantes la vie personnelle des collaborateurs et la présence d’aide et de soutiens peuvent être déterminants même si la situation est déjà violente.

Pour rentrer un peu plus dans le vif du sujet, il peut être opportun d’entrer dans une démarche de prévention des risques notamment en réalisant des formations, sous forme de jeux ou de projet, afin de souder un peu plus tous les membres de l’entreprise. On appelle cela des jeux de Team Building. Ces jeux permettre de prévenir ces situations et contribuent à la cohésion d’un groupe et donc aux relations sociales. Ils permettent également de générer de la confiance mutuelle, un aspect très important pour une QVT améliorée.

La QVT et les contenus et moyens de travail

« Les contenus et moyens de travail » sont en réalité les missions que le salarié va devoir effectuer et les techniques et outils qu’il va devoir utiliser pour les réaliser. Évidemment, ces 2 points sont très importants dans la QVT. Il n’est pas question qu’un de vos collaborateurs s’ennuie, que sa charge de travail soit inadaptée ou qu’il n’ai pas les outils adéquats pour réaliser ses missions. En effet, il est important aujourd’hui de trouver des tâches dans lesquelles les collaborateurs y trouvent du sens afin de combattre les risques d’ennui chronique au travail, appelé bore-out ou encore brown-out, mais aussi pour améliorer les relations managériales et la satisfaction au travail, agir sur la performance, prévenir l’usure et ultimement réduire l’absentéisme et le turn-over.

Pour éviter ces situations, prenez le temps de voir chaque salarié un par un et de lui demander si ce qu’il fait lui convient afin d’évaluer et prévenir les risques potentiels, estimer si les missions qu’on lui confie sont à sa portée et s’il dispose de tous les outils nécessaires. Assurez-vous que dès son arrivée, votre collaborateur dispose des outils nécessaires : ordinateurs, téléphone, logiciels… Et qu’il n’a pas attendre pour pouvoir réaliser son travail. Si ce n’est pas le cas, les fonds et mesures nécessaires doivent être mises en place.

La mise en place du télétravail fait parti intégrante de la QVT. Proposer et promouvoir ce service auprès de vos salariés va considérablement améliorer la QVT dans votre entreprise. Le salarié sait qu’il peut s’adapter en cas d’intempérie ou d’autres problème et que son entreprise lui permet de travailler à distance. Cela permet ainsi de lutter contre la perte de motivation au travail et l’absentéisme.

« Moyens de travail » signifie également formation. La formation des salariés est un vrai plus dans une entreprise. Plus que ca, la formation est parfois un levier essentiel afin que le salarié puisse tenir son poste. Il peut donc être intéressant de mettre à disposition des salariés une plateforme de formation en ligne ou LMS (Learning Management System). Ces formations sont souvent sous forme de vidéo et peuvent permettre à vos salariés de se former quand ils le souhaitent.

La QVT et l’environnement physique 

L’environnement physique est un des point essentiel de la QVT. Un salarié doit se sentir à l’aise sur son lieu de travail et cela passe par l’environnement physique. Les bureaux sont-ils bien agencés ? Assez grand ? Y a-t-il un espace pour prendre une pause ? Il est vrai que de nos jours, les équipements dans une entreprise sont primordiaux et peuvent même attirer de nouveaux talents. Auparavant, l’environnement de travail n’était pas un facteur essentiel. Il fallait évidemment que celui-ci respecte des règles de sécurité, d’hygiène et faire la prévention des risques en entreprise, mais cela n’allait pas spécialement plus loin. Aujourd’hui, l’environnement de travail peut devenir un réel facteur de la productivité et permet de diminuer les accidents du travail, le stress au travail et de prévenir les TMS. En effet, les TMS sont les troubles musculo-squelettiques et constituent la première source de maladie professionnelle en France.

Mais alors comment avoir un environnement de travail attractif et un poste de travail adapté ?

Aménager l’espace

Comme nous l’avons vu plus haut dans cet article, des espaces de travail mal aménagés peuvent parfois nuire à la communication au sein de l’entreprise et par conséquent à l’ambiance de travail. Une mauvaise ambiance de travail génère souvent une baisse de motivation de la part des salariés et par conséquent une baisse de la QVT. De nombreuses possibilités existent pour avoir un environnement agréable, favorisant les relations sociales, mais permettant également de se concentrer si besoin. Fini les bureau fixes fermés, les open spaces bruyants … Il est aujourd’hui possible de faire des espaces de travail flexibles afin que tout le monde y trouve son compte, on appelle cela le flex office.

Le flex office, c’est tout simplement le fait de ne pas avoir de place ou de bureaux attribués dans les locaux. Ainsi chacun s’assoit où il le souhaite pour travailler avec son ordinateur portable. Vos collaborateurs ont besoin de calme ? Mettez à leur disposition des petites salles bien isolées. Au contraire certains ont besoin d’être entouré pour être plus créatif ? Proposez leur un espace convivial avec fauteuils et canapés. Le flex office est en réalité le travail nomade : une solution qui peut satisfaire le plus grand nombre de vos collaborateurs.

Mettre en place des mesures en faveur de la santé et du bien être

Le bien-être et la santé de vos collaborateurs doit être au centre de vos actions de prévention des risques afin de limiter les risques psychosociaux mais aussi protéger la santé physique et mentale des salariés. Au-delà de la notion d’hygiène et de sécurité obligatoire, des formations aux premiers secours et d’une trousse à pharmacie, de nombreux petits aménagements peuvent permettre d’améliorer l’ergonomie des postes de travail et ainsi de faire attention à vos collaborateurs et à leur santé :

  • Mettre un écriteau dans les toilettes pour rappeler que se laver les mains est primordial.
  • Proposer des gels hydro alcooliques dans tous les bureaux
  • Aménager des coins repos / siestes si un de vos collaborateur ne se sent pas bien par exemple.
  • Proposer des souris et claviers ergonomiques
  • Proposer des sièges pour le mal de dos et des équipements pour permettre à vos collaborateurs de travailler debout.
  • Mettre à disposition des collaborateurs une corbeille de fruits afin de les inciter à manger sainement.
  • Programmer un rappel à vos collaborateurs pour qu’ils prennent une pause (notamment, quand ils travaillent sur écran)
  • Faire appel à une conciergerie d’entreprise

Faire transparaître un sentiment d’appartenance / personnalisé

La décoration des locaux est aussi importante que l’aménagement de ceux-ci. Il ne faut donc pas hésiter à y mettre des plantes, des végétaux et à valoriser vos collaborateurs. Certains sont doués en peinture ? Accrochez leurs toiles dans les couloirs. La personnalisation collective des locaux est un réel plus et permet une meilleure QVT. N’hésitez donc pas à mettre sur les murs des photos d’équipe, des phrases inspirantes et motivantes. Vous pouvez également aller plus loin en proposant des espaces aimanté ou un mur ardoise permettant ainsi à chacun de s’exprimer et de participer à la décoration des locaux.

La QVT et l’organisation

L’organisation au sein d’une entreprise est primordiale. Il est important dès l’arrivée d’un collaborateur de fixer une organisation claire. Le collaborateur doit savoir à qui se référer en fonction des questions ou interrogations qu’il a. Il est donc important pour lui de savoir qui fait quoi dans l’entreprise. Lui mettre à disposition un organigramme peut déjà lui permettre de se sentir soutenu. Il est important qu’un nouveau collaborateur sache qu’il peut contacter des personnes formées en cas de questions ou de problèmes, par exemple : le représentant du personnel, des intervenants psychosociaux, le comité de pilotage de la QVT, son ou sa manager, un ou une psychologue du travail ou même des soignants.

La QVT dépend également de l’organisation du travail. Votre entreprise met-elle à disposition des salariés des logiciels de gestion d’organisation ? Les deadlines pour chaque projet sont-elles bien fixées ? Les missions ou demandes sont-elles correctement formulées ?

Afin d’être certain que l’organisation est au rendez-vous, planifiez une réunion chaque début ou fin de semaine pour récapituler les missions, tâches et deadlines de chacun. Cette réunion hebdomadaire peut également permettre de faire le point sur le ressenti des employés.

La QVT et réalisation et développement professionnel

Un salarié doit se sentir soutenu au sein de son entreprise. L’entreprise doit par conséquent montrer à ses salariés la confiance qu’elle leur accorde. Il existe un lien fort entre croissance de l’entreprise et développement personnel et professionnel des salariés. La formation est donc un des meilleurs moyens d’améliorer la QVT et la productivité dans votre entreprise. Proposer ou mettre à disposition des logiciels pour se former va encourager vos collaborateurs à se dépenser pour l’entreprise. Ces formations vont permettre à vos salariés de développer diverses compétences et donc de diversifier leurs missions au sein de l’entreprise. En proposant des formations l’employeur souhaite ainsi montrer à ses salariés qu’il souhaite les voir évoluer et réussir au sein de l’entreprise. Il leur permet ainsi d’élargir leurs compétences et donc leurs responsabilités.

Il peut être intéressant de proposer à vos collaborateurs de s’auto-évaluer. Cette auto-évaluation va leur permettre de prendre conscience de leurs points forts et faibles. Suite à cette auto-évaluation vous pourrez leur proposer les formation adéquates.

L’entretien annuel d’évaluation est un bon moyen également de faire le point sur l’évolution professionnelle de vos collaborateurs. Vous pouvez évoquer avec eux les difficultés rencontrées et les changements espérés durant les prochains mois, prochaines années.

Le plus : conciliation vie professionnelle et vie personnelle avec le droit à la déconnexion. 

Avec l’arrivée du digital, le travail prends de plus en plus de place. Chacun peut recevoir ses mails professionnels directement sur son smartphone et cela mène à des dérives. On reçoit des mails pendant les vacances, pendant les week-ends et les congés. La QVT dépend aussi de ce droit, il faut promouvoir le travail sain ! Il convient donc de vous assurer que ce droit à la déconnexion est respecté. Il faut en effet respecter les droits de repos des salariés afin qu’ils puissent concilier vie professionnelle et vie privée. Un bon moyen de rendre effectif ce droit à la déconnexion peut être de bloquer l’accès aux messageries durant le week-end et de mettre en place des règles ou une charte de bonnes pratiques de la messagerie.

Il y a donc de nombreux moyen d’améliorer les conditions d’exercice et ainsi la QVT dans votre entreprise. De petites choses peuvent parfois grandement améliorer le quotidien de vos salariés : l’aménagement, la décoration, les outils de travail… L’idéal est de commencer par évaluer les facteurs de risques psychosociaux et physiques puis de mettre en place une politique RH incluant un plan de prévention. La QVT est en développement dans de nombreuses entreprises et de nouveaux métiers voient le jour comme le métier de Chief Happiness Officer qui contribue à améliorer la situation globale des salariés mais particulièrement à leur offrir de meilleures conditions de travail. Il est donc temps pour votre entreprise de se pencher sur ce phénomène, de travailler à améliorer les conditions de vie et de travail de vos collaborateur et enfin de pérenniser la démarche !

PeopleSpheres participe à l’amélioration de la QVT en entreprise à l’aide de son SIRH modulable et personnalisable en fonction de vos besoins. Vos collaborateurs bénéficieront d’une large autonomie pour réaliser leurs demandes / réclamations et à l’aide du centre de notifications du Socle RH, il n’y aura moins de risque de retard dans les traitements !